juin 21

Environnement : Le reverdissement de la planète fait partie intégrante du quotidien scolaire.

La Communion anglicane accorde une attention particulière à la lutte contre le changement climatique et y joue un rôle important. Toutes ses composantes, en tant que communauté mondiale partageant une même identité transcendant les frontières géographiques, sont impliquées dans tout ce qui a trait au changement climatique, qu’il s’agisse de leur positon en tant que communautés sinistrées ou en tant qu’acteurs participant à la problématique. C’est un phénomène d’une portée à la fois locale et internationale. Les membres des églises de la Communion anglicane œuvrent en faveur de la lutte contre le changement climatique. La contribution de l’Église dans cette lutte contre le changement climatique se traduit par des compagnes de sensibilisation et des actions en faveur de la justice climatique.

Les élèves d’une école primaire indienne donnent l’exemple en participant concrètement à la lutte contre le changement climatique localement avec une initiative qui a eu un impact considérable sur leur scolarité, leur vie et leur entourage.
L’école primaire CMS Ennooramvayal, située dans le diocèse de Madhya Kerala, Église de l’Inde du Sud, s’est jointe à une initiative ayant pour but de favoriser le sens de la responsabilité communautaire en ce qui concerne la préservation des forêts et leur importance en tant que patrimoine naturel à conserver. Les élèves y apprennent l’importance des arbres dans le maintien d’un environnement sain pour la planète.
Le projet consiste à planter des espèces à croissance rapide le long des côtés des voies publiques, des rivières et des canaux d’irrigation et vise à entreprendre la plantation de nouvelles surfaces forestières.

Chaque enfant de cette école primaire se voit confier la mission de planter et d’entretenir au moins un arbre par année scolaire. Ainsi, en 10 ans, 50 000 arbres ont été plantés au sein et aux abords de l’école, et sont surtout entretenus et arrosés régulièrement. Ce projet a non seulement été un plus pour les initiatives de reboisement, mais il a également permis d’attirer plusieurs espèces d’animaux et d’oiseaux qui ont fait de la région un nouvel habitat. Cela a eu un impact vital sur le rétablissement de l’écosystème local.

Le directeur de l’école, Sabu Pullattu, dit : « Notre école est une école verte. Nos élèves, âgés de 5 à 11 ans, voient désormais « le verdissement de la planète » comme une pratique spirituelle par laquelle ils peuvent sauver le monde de l’impact du changement climatique. Nos élèves sont devenus un modèle à suivre aux yeux de tous les habitants de la région. »

L’école a bénéficié du soutien du département des forêts à vocation sociale de l’Inde qui lui a fourni des plants d’arbres. Elle a également été soutenue par le département des préoccupations écologiques du synode de l’Église d’Inde, qui lui a prodigué des orientations sur ce projet.

Le professeur Mathew Koshy Punnackad, directeur honoraire du département des questions écologiques, dit : « L’Église de l’Inde du Sud (CSI) est la première Église en Inde à mettre les questions environnementales au centre de sa mission. Elle a établi un partenariat avec le « Center for Science and the Environment », une ONG leader basée à New Delhi, dans le but d’élaborer un programme d’études sur l’environnement et des méthodologies applicables au « Green Schools Programme », prévu pour être déployé dans les écoles de la région. »

Selon l’évêque du diocèse de Coimbatore de l’Église de l’Inde du Sud, révérend Timothy Ravinder, notre Église a inscrit l’urgence et la nécessité de protéger l’intégrité de la création dans ses programmes. Il ajoute : « Dans le cadre du programme Green School, élèves et enseignants sont activement engagés dans la sensibilisation aux questions de justice climatique et à l’importance de la durabilité ». Le programme Green School a vu le jour en 2015 et nous en percevons déjà les résultats bénéfiques grâce aux efforts considérables déployés par les élèves, le personnel et le clergé. »

Le professeur Punnackad dit que le programme a inculqué aux élèves l’esprit critique et la volonté de trouver des moyens de parvenir à des modes de vie plus durables. Il ajoute : « Les élèves ont pu acquérir le sens du développement durable, notamment en ce qui concerne la lutte contre le changement climatique et la préservation de la biodiversité. Des clercs et des enseignants ayant le sens de l’écologie œuvrent en tant que facilitateurs dans la formation de générations futures. »

Le directeur de l’école primaire CMS Ennooramvayal dit : « Notre école figure parmi les six meilleures « écoles vertes » en Inde, selon un rapport du « Center for Science and Environment de New Delhi ». L’école a été primée et félicitée à de nombreuses reprises pour ses actions envers la protection de l’environnement au cours des dernières années. En plus des activités de plantation d’arbres, les élèves prennent par ailleurs part à l’entretien des jardins de fleurs et de légumes qui poussent aux abords de l’école. Les légumes cultivés dans les jardins de l’école sont utilisés dans la préparation des repas de la cantine. Il y a également un étang à poissons, où les élèves peuvent s’initier à la pisciculture. »

Dans un des volets du projet de verdissement de leur école, les élèves s’emploient activement à trouver des alternatives au plastique, en remplaçant les stylos en plastique par des stylos en carton et les sacs à dos en tissus synthétiques par des sacs à dos en tissus « biodégradables ».

Forte de sa volonté en faveur de la protection de l’environnement et de la planète, l’école est également engagée dans des actions de réponse aux catastrophes naturelles dans le pays telles que les récentes inondations, notamment par la distribution d’aides alimentaires dans les maisons de retraite.

ends

Légendes des photos :

1. L’évêque du diocèse de Coimbatore de l’Église de l’Inde du Sud, Révérend Timothy Ravinder
2. Des élèves entretenant des jardins potagers et de fleurs.
3. Des élèves participant à la plantation et à la récolte.
4. Le recyclage des plastiques fait partie du quotidien de l’école.
5. Des élèves passant aux crayons en papier.
6. Des élèves participant à la confection de sacs à partir de matériaux de récupération.
7. Un élève offrant une plante à son enseignant.

(Toutes les photos d’élèves figurant ci-dessus sont la propriété de l’école primaire CMS Ennooramvayal)


Tags


You may also like

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our updates now

Enter your details below and we'll keep you in touch with the conference as well as sharing resources and news about the event.